Home DESTINATIONS LES ILES SANGUINAIRES

LES ILES SANGUINAIRES

Visiter les iles sanguinaires dans le Golfe d’Ajaccio : un immanquable de votre séjour en Corse ! Conseils et infos pratiques dans cet article !
Visiter les iles sanguinaires en Corse

Le Golfe d’Ajaccio recèle des merveilles et si l’on devait en faire un classement, la première place reviendrait assurément aux iles sanguinaires ! Ces quatre îles aux contours abruptes m’ont littéralement fascinées… Pendant mon séjour en Corse j’ai eu la chance de me réveiller chaque jour à leurs côtés. Chaque matin, mon premier regard était pour elles. Je les ai vu mille fois sans qu’elles ne m’apparaissent une seule fois semblables. Tantôt proches, tantôt lointaines, parfois rougeoyantes ou bien cachées dans un épais brouillard, elles m’ont offerte mille visages. Quiconque pose les yeux sur cet archipel ne peut être que touché par sa beauté, sauvage et rare. Mon coeur a battu pour ces îles et j’espère qu’à travers cet article, le vôtre aussi 🙂

 

Les iles sanguinaires

Un site naturel protégé

L’archipel des iles sanguinaires est avant tout un site naturel terrestre et maritime d’exception, classé et protégé (Natura 2000 et Grand Site de France). On trouve sur ces îles une faune et une flore très diversifiée. On peut notamment observer près de 150 espèces de plantes différentes sur l’île principale de Mezzu Mare. L’archipel sert également de refuge à plusieurs espèces d’oiseaux comme le cormoran, le faucon pèlerin, la fauvette sarde et le goéland. Lors de votre visite, vous aurez peut-être la chance de les observer très nombreux !

corse en slow travel

D’ou vient le nom des iles sanguinaires ?

De la couleur de la roche magmatique au soleil couchant ? Des Frankenies, ces petites plantes à fleurs roses, dont les feuilles deviennent rouge vif en automne ? Les versions sont nombreuses mais la plus vraisemblable serait celle qui tient à l’apparition du terme  « Sagonares insulae » autrement dit les îles qui annoncent Sagone et son golfe, sur une carte de la région au XVème siècle.

Visiter les iles sanguinaires en Corse

Un peu d’histoire

Plusieurs éléments permettent d’indiquer que ces îles étaient habitées par le passé. Les traces de présence humaine remonteraient au XVIe siècle avec l’existence d’une tour génoise à l’emplacement du phare actuel. Plusieurs récits de voyageurs attestent de cette présence, dont le célèbre écrivain Alphonse Daudet dans «les lettres de mon moulin». Dès 1806, un lazaret est construit sur l’île principale Mezzu Mare destiné aux pêcheurs de corail qui rentrent d’Afrique. A partir de 1985, l’île ne sera plus habitée, suite à l’automatisation du phare.

Visiter les iles sanguinaires en Corse

 

Visiter les iles sanguinaires

Promenade sur la presqu’île de la Parata

La première vision des iles sanguinaires se fait depuis la terre. Et c’est depuis la Pointe de la Parata qu’elles laissent le mieux deviner leur beauté ! Le Grand Site de la Parata se visite à pied. Plusieurs chemins de randonnées, de durées et de difficultés différentes, dévoilent des panoramas saisissants sur les îles en enfilade : chemin de la Tour (45min, facile), sentiers des douaniers (2h30, facile)…

corse en slow travelcorse en slow travel

Visiter les iles sanguinaires en bateau 

Pour accéder aux iles sanguinaires, une seule option : le bateau ! Plusieurs compagnies organisent des excursions au départ d’Ajaccio, de Porticcio et de la presqu’île de la Parata. Je vous conseille vraiment cette sortie ! C’est un de mes plus beaux souvenirs de Corse (mais ça je pense que vous l’aviez déjà deviné 😉 ).

J’ai choisi la compagnie Via Sanguinari pour 2 raisons :

  • leur bateau hybride qui permet de limiter l’impact sur la faune et la flore. Il passe en propulsion électrique (ni bruit, ni émission de CO2) lors de la visite des sites classés.
  • l’arrêt sur Mezzu Mare «à la carte» : on peut s’y arrêter le temps que l’on veut, le bateau repasse toutes les 30min (les autres compagnies proposent un arrêt fixe d’1h). On peut même décider d’y passer la journée entière et d’y pique niquer (à condition évidemment de remporter toutes ses ordures avec soi !)

La croisière part de la presqu’île de la Parata et dure environ 1h. Après 15 minutes de trajet, le bateau s’arrête sur la plus grande des îles : Mezzu Mare où il est possible de descendre pour se promener et se baigner !

Visiter les iles sanguinaires en Corse Visiter les iles sanguinaires en CorseVisiter les iles sanguinaires en Corse

Sauvage et préservée, l’île de Mezzu Mare m’a frappée par sa beauté ! Je suis restée environ 2h sur l’île, le temps d’observer les ruines de l’ancien lazaret et de me balader jusqu’au phare et au sémaphore. La vue depuis le phare, au sommet de l’ile, s’étend sur la presqu’ile de la Parata et le Golfe d’Ajaccio. Par temps dégagé, le panorama est grandiose !corse en slow travelVisiter les iles sanguinaires en Corsecorse en slow travelcorse en slow travelcorse en slow travel Visiter les iles sanguinaires en CorseVisiter les iles sanguinaires en CorseVisiter les iles sanguinaires en CorseVisiter les iles sanguinaires en Corsecorse en slow travelVisiter les iles sanguinaires en CorseVisiter les iles sanguinaires en CorseVisiter les iles sanguinaires en CorseVisiter les iles sanguinaires en CorseVisiter les iles sanguinaires en Corse

Lors de ma visite, début mai, les goélands étaient en pleine période de nidification et croyez moi un goéland qui protège son petit ça n’est pas commode ! Evidemment, il ne faut en aucun cas s’en approcher mais parfois les nids étaient juste à coté du chemin et il valait mieux ne pas s’attarder en route ! J’en garde quelques souvenirs épiques 😀 Je suis retournée sur l’île fin mai (et oui quand on aime on ne compte pas !) et leur attitude était beaucoup plus calme… peut être s’étaient ils habitués à voir quelques touristes débarquer ou que les petits avaient grandi… J’ai même pu en observer de très près 🙂

corse en slow travel

Il faut finalement se décider à repartir (et c’est le plus dur 😉 ) pour finir la croisière commentée. Le bateau contourne l’île de Mezzu Mare et repart vers la presqu’île de la Parata. Pendant le trajet, le guide nous donne beaucoup d’explications intéressantes sur l’histoire des iles sanguinaires ainsi que sur la faune et la flore environnantes.

 

Visiter les iles sanguinaires : infos pratiques

 

Je vous laisse sur ces quelques mots d’Alphonse Daudet :

Le soleil, déjà très bas, descendait vers l’eau de plus en plus vite, entraînant tout l’horizon après lui. Le vent fraîchissait, l’île devenait violette. Dans le ciel, près de moi, un gros oiseau passait lourdement : c’était l’aigle de la tour génoise qui rentrait… Peu à peu la brume de mer montait. Bientôt on ne voyait plus que l’ourlet blanc de l’écume autour de l’île… Tout à coup, au-dessus de ma tête, jaillissait un grand flot de lumière douce. Le phare était allumé. Laissant tout l’île dans l’ombre, le clair rayon allait tomber au large sur la mer, et j’étais là perdu dans la nuit, sous ces grandes ondes lumineuses qui m’éclaboussaient à peine en passant…

Lettres de mon moulin, 1869.

 


Epingle cet article sur Pinterest ! 🙂

Visiter les iles sanguinaires dans le Golfe d'Ajaccio

Un dernier pour la route !

3 comments

samsha 25 juillet 2017 at 06:23

C’est tout simplement superbe!!! Tes photos sont magnifiques!

Reply
Aurélie 25 juillet 2017 at 07:54

Merci Samsha 🙂 Bonne journée à toi !

Reply
Stephanie 30 juillet 2017 at 20:20

Je n’entends que du bien des îles Sanguinaires et tes photos ne font que confirmer cela !

Reply

Leave a Comment

8e7c31fc75cab3c19c78b803de8ee6e6vvvvvvvvv